Exposition pour la Commémoration Armistice 1918

Exposition pour la Commémoration Armistice 1918

L’exposition inaugurée le 11 novembre 2018 est en place en Mairie de Nesmy durant le mois de novembre 2018.

 


 

Archives :

Commémoration Armistice 1918 à Nesmy

 

 

À l’occasion du Centenaire de l’armistice de 1918, tout le monde est invité aux deux temps forts suivants à Nesmy :

 

Le 10 novembre 2018 : veillée de 18 h à 19 h au monument aux morts

– illumination du monument aux morts
– appel des morts
– chant de la Marseillaise

 

Le 11 novembre 2018 : commémoration

09h00 : rassemblement à la mairie
– 09h15 : commémoration au cimetière sur la tombe des soldats morts pour la France
– 09h30 : cérémonie religieuse pour ceux qui le souhaitent
– vers 10h20 : rassemblement auprès du monument aux morts (montée des couleurs, lecture du discours du Président de la République, appel des morts, dépôt des gerbes,…)
– vers 11h00 : départ en défilé au Foyer Laborit : mot des élus du CME, remise des médailles, et
Exposition : des écoles et de Nesmysiens durant la première guerre mondiale de 1914-1918, dans le cadre du Devoir de Mémoire.

 

 

 

 

Une des chansons de 14-18 pour chanter le 11 novembre 2018 :

 

Quand Madelon (Extraits)

Pour le repos, le plaisir du militaire,
Il est là-bas à deux pas de la forêt
Une maison aux murs tout couverts de lierre
Aux Tourlourous c’est le nom du cabaret.
La servante est jeune et gentille,
Légère comme un papillon.
Comme son vin son œil pétille,
Nous l’appelons la Madelon
Nous en rêvons la nuit, nous y pensons le jour,
Ce n’est que Madelon mais pour nous c’est l’amour

Refrain :

Quand Madelon vient nous servir à boire
Sous la tonnelle on frôle son jupon
Et chacun lui raconte une histoire
Une histoire à sa façon
La Madelon pour nous n’est pas sévère
Quand on lui prend la taille ou le menton
Elle rit, c’est tout le mal qu’elle sait faire
Madelon, Madelon, Madelon !

Un caporal en képi de fantaisie
S’en fut trouver Madelon un beau matin
Et, fou d’amour, lui dit qu’elle était jolie
Et qu’il venait pour lui demander sa main
La Madelon, pas bête, en somme,
Lui répondit en souriant :
Et pourquoi prendrais-je un seul homme
Quand j’aime tout un régiment ?
Tes amis vont venir. Tu n’auras pas ma main
J’en ai bien trop besoin pour leur verser du vin

(Sources : Wikipedia)

 

Le fichier au format .pdf des paroles de La Madelon, et l’affiche ci-après:

 

 

 

www.nesmy.fr