Archives de catégorie : Historique

Fondation du Patrimoine : dons pour travaux église Saint-Pierre

Fondation du Patrimoine : dons pour les travaux sur l’église Saint-Pierre

 

Le 20 avril 2016, en Mairie de Nesmy, La Fondation du Patrimoine et La Commune de Nesmy ont signé une Convention de souscription pour la sauvegarde du patrimoine de proximité.

Il s’agit de recueillir des fonds dans le but de restaurer l’église Saint Pierre de Nesmy (Vendée).

Pour aider aux travaux, en plus des dons, pour obtenir la subvention de la Fondation du Patrimoine, plus que 6000 euros de dons ! merci de votre ou de vos participations à la conservation du Patrimoine.

 

Vous pouvez envoyer vos dons :

– en allant sur site de la Fondation du Patrimoine (dans le moteur de recherche, écrire : Nesmy, et aller à la page concernée pour les travaux sur l’église Saint-Pierre de Nesmy) :

  • par chèque avec le formulaire
  • par carte bancaire sécurisé sur ledit site

et vous recevrez un reçu fiscal pour les déductions d’impôts, par exemple 60% de réduction d’impôts, en fonction de votre imposition.

– ou en venant en Mairie de Nesmy (85310) pour chercher un exemplaire du formulaire de Donateur.

 

Tous ces documents sur la rénovation de l’église communale Saint Pierre de Nesmy  sont:

  • sur le site de La Fondation du Patrimoine:

a) la page de lancement de la souscription ici,

b) la page de description et de lien vers les dons ici,

avec une page sécurisée pour payer par carte bancaire,

et avec un accès personnalisé pour y retrouver son justificatif de déductions d’impôts.

  • et à partir de ce site de la Mairie de Nesmy :

c) la description du projet reprise ci-dessous,

d) les actualités avec les photos de la rénovation de l’église mises à jour au fur et à mesure ici,

e) les informations en lisant les compte-rendus et les bulletins, dont le bulletin municipal n° 21 des travaux en cours (p. 2) avec leur planning prévisionnel,

f) la page de téléchargement des formulaires de souscription pour les Donateurs, montants prévisionnels des travaux, affiches,

g) un article de Ouest-France ici, le jour du lancement de la souscription le 20 avril 2016 à Nesmy.

  •  Un exemplaire papier relatant ces documents est mis à disposition en Mairie de Nesmy aux jours et heures habituels d’ouverture.

 

2016-11-26_15-43-35_009_eglise_panneau_affichage_dons_fdp_nesmyfr_img_0052

 

 


 

Extraits du site de La Fondation du Patrimoine :

 

Descriptif

Les archives du Catulaire de Ste Croix de Talmont nous donnent des renseignements précieux sur les premiers seigneurs de Nesmy « Les Ascelins » qui possédaient une église dans la paroisse entre 900 et 1040.

Cet édifice ainsi qu’un prieuré ont été donnés à Ste Croix en l’an 1078 pour avoir des moines « desservants » sur le territoire. L’évangélisation de Nesmy a commencé au 4ème siècle sous l’apostolat de St Vivent. Vers 400, Nesmy n’était qu’un sanctuaire druidique avec un étang sacré et un cimetière païens. Vers 900, une chapelle, un clocher et un transept furent rajoutés.

Aux 12ème, 13ème, 14ème siècles, de nombreux travaux furent effectués notamment l’élévation des
cloches, la construction d’un transept et d’une nef. Après la révolution, les réparations sérieuses commencèrent et c’est en 1868 que la bénédiction de la première pierre fut donnée.

L’achèvement de la restauration eut lieu en 1950.

Vocation du site

Depuis 1950, cet édifice a été modernisé mais nous ne devons pas oublier que cette église telle que nous la connaissons aujourd’hui est un véritable trésor de la période NEOGOTHIQUE.

Nature des travaux

Aujourd’hui, le bâtiment nécessite de nombreux travaux pour la rénovation de cet édifice.

L’église a subi les outrages du temps, notamment la charpente et les enduits, et de ce fait se détériore au fil des jours.

Le montant des travaux s’élève à 980 304 € HT.

Contreparties

Il vous sera proposé, à partir de 100 euros :

– D’assister aux manifestations de la commune.

– Une visite du chantier de l’église.

– Une visite historique avec la remise d’un recueil sur l’histoire de l’église Saint-Pierre.

Partenaires

La commune de Nesmy et la Délégation de la Vendée de la Fondation du patrimoine ont signé une convention de souscription le 20 avril 2016 afin de récolter des dons pour la restauration de l’Eglise Saint-Pierre de Nesmy.

Extrait le 21 avril 2016, site officiel de la Fondation du Patrimoine, page : Nesmy.

 


 

Le chantier, interdit au public pour des questions de sécurité, est suivi par Mme JAUNET Patricia, Architecte du Patrimoine, D.P.L.G., AIZENAY (85190).

Des photos régulièrement mises à jour sont disponibles ici, comme indiqué plus haut, sur la page Actualités des diaporamas web lisibles sur tous les types d’écrans, photos prises notamment par M. Philippe MASSOUBRE, Adjoint, Vice-président de la Commission Bâtiment et Patrimoine, missionné pour être directement en lien avec l’Architecte et les Entreprises, notamment lors des réunions de chantier.

 

Eglise Saint-Pierre de Nesmy (FR-85310)
Eglise Saint-Pierre de Nesmy (FR-85310)

Eglise de Nesmy, avril 2016.

 

Le QR Code pour aller à la page concernée :

160421_QRcode_Eglise_StPierre_Nesmy_Dons_Fondation-du-Patrimoine_chart

www.nesmy.fr

 

 

Nesmy et les Archives Départementales de La Vendée

Nesmy et les Archives Départementales de La Vendée

 

Des archives de Nesmy sont disponibles en partenariat commun avec le site des Archives Départementales de la Vendée :

Cadastre Napoléonien, plans, cartes postales, Etat Civil, généalogie, délibérations, bulletins, etc.

C’est l’histoire de Nesmy là aussi, à regarder sur tout le site, et plus  directement sur la page de Nesmy sur le site suivant des Archives Départementales :

http://archives.vendee.fr/Nesmy

 

Bonnes découvertes !

 

20160901_cd85_conseildepartemental85_copyrights_vendee-fr_

 

Le blason de Nesmy

La commune de Nesmy possède un Blason

 

Le Blason de Nesmy

 

 

La symbolique du blason de Nesmy

 

Dessiné en 1985, le blason résume l’histoire de NESMY :

La Croix blanche sur fond bleu provient des armoiries de l’Abbaye de Ste Croix de Talmont et représente les quatre routes départementales qui convergent vers le centre bourg.

Le Pot rouge sur fond jaune évoque évidemment les célèbres poteries et tuileries de NESMY.

La partie supérieure verte est aussi originaire des armes de l’Abbaye de Talmont mais elle symbolise aussi les cours d’eau l’Yon et le Graon formant les frontières naturelles de la commune et les paysages de verdure.

Les trois tours rappellent les 3 châtellenies importantes de l’ancienne paroisse (”NESMY-en-grève” – La Vergne – La Domangère),

abaissé d’un listel portant la devise :

NESMY Hier et Aujourd’hui

pour exprimer l’évolution de la commune depuis l’époque Gallo-Romaine jusqu’à l’époque moderne actuelle.

 

 

 

Lecture héraldique du blason

 

Transcription du Blason de Nesmy en lecture héraldique :

Parti au 1 d’azur à la croix pattée d’argent, au deux d’or à la poterie de gueule ansée de même et au chef cousu de sinople chargé de 3 tours alignées d’or, ouvertes et éclairées de sable. Sommé d’une couronne crénelée et abaissé d’un listel portant la devise : Nesmy hier aujourd’hui pour exprimer l’évolution de la commune depuis l’époque gallo-romaine à l’époque moderne.

 

 

 

******

Pour imprimer le blason :

 

Lien vers le logo de Nesmy pour télécharger le blason (Copyright Reserved , diffusion après accord écrit de la Mairie de Nesmy) : Cliquez ici avec le bouton droit pour enregistrer, SVP.

Le blason de Nesmy en version format .png transparent est ici.

 

Le blason de Nesmy en version haute définition type imprimante, de 0.5 Mo, est ici (Tous droits réservés également, diffusion après accord écrit de la Mairie de Nesmy).

******

 

 

L’Histoire de Nesmy

Historique

NESMY aurait existé 5000 ans avant Jésus-Christ.

Le nom celte de Jarrie (un village de Nesmy), se situe à cette même époque.

Vers le 4ème siècle fut construit à la place d’un vieux sanctuaire druidique un petit temple chrétien. Là même ou se dresse l’église actuelle, il devait y avoir le chœur la chapelle de l’apôtre St Barthélémy.

Au 9ème siècle pèse la menace des Normands.

Aussi un souterrain est creusé dont l’entrée se situait sous une pseudo pierre tombale. A l’intérieur de ses couloirs, des chicanes auraient permis d’arrêter d’éventuels assaillants. Au bout de ces galeries s’ouvre une chambre à pilier central qui pouvait servir à une messe de catacombe.

En 1120, le Seigneur de NESMY s’appelle Hugues BOLLIAC. Depuis 60 ans seulement alors, les curés de NESMY sont des moines de l’Abbaye Sainte Croix de Talmont.

Du 12ème au 15ème siècle les familles ancêtres des de Tinguy sont représentées au panneau sud du chœur avec les De Ste Flaive et De Chabot.

Au 15ème siècle un blason des fonts baptismaux représente les De BUOR.

Au 16ème siècle fut installée la grosse cloche de 793 kg ; son bronze initial est de l’année 1515.

1568 : Les guerres de religions font rage dans la région. L’église avec sa voûte en bois est incendiée le 15 mars de cette année.

17ème siècle : 2 statues de St Pierre et St Paul taillées par un artiste inconnu dans le tronc d’un même chêne sont fixées de chaque côté du chœur, elles sont classées par les beaux-arts.

Le 18ème siècle est marqué par les  » DE TINGUY “. Une pierre tombale de 1745 devant les fonts baptismaux porte l’inscription “CI-GIT le corps de haut et puissant Pierre-Benjamin TINGUY chevalier et Seigneur de NESMY” (Le reste est illisible) mais on sait la date par les registres : 16 février 1745.

1794 : Le pire moment de la révolution : l’église brûle de nouveau le 28 mars. Ce jour-là plus de 200 habitants sont massacrés dans le bourg.

En 1871 – Le chemin de fer arrive à Nesmy.

19ème siècle : La Domangère devint influente grâce aux De La VOYRIE, De PONSAY. On leur doit un 1er aménagement des nombreux chemins de NESMY. Les vitraux des fonts baptismaux de l’église reproduisent les blasons de ces familles.

En 1923 et en 1925 les chapiteaux sculptés à cette époque racontent eux aussi un peu de l’histoire du 20ème siècle, car deux d’entre eux sont le portrait de M. de MONTI, qui fut Maire de 1911 à 1920 puis de 1929 à 1941 et mourut le 9 mai 1946, et de M. L’Abbé CHARDONNEAU curé de 1912 à 1929 décédé en 1935 à AIZENAY, mais enterré au cimetière de NESMY.

1922 : Le Monument aux Morts rappelle le souvenir tragique des 63 tués de 1914 – 1918 auxquels s’ajouteront ceux de la guerre 39 – 45, d’Indochine et d’Algérie.

1970 : Une nouvelle route de La Roche sur Yon à NESMY, au lieu-dit “Brancaire”, évite les tournants compliqués.

Le nouveau pont de Rambourg remplace la passerelle en bois de 1894, le gué est toujours disponible et attractif pour les chevaux, V.T.T., et … voitures.

1970 – 2004 : Aménagement de nombreux lotissements. La population augmente et passe de 1 300 à plus de 2 341 habitants. Le centre bourg est complètement redessiné par une nouvelle voie avec un seul virage au lieu de trois, et un immeuble est construit pour regrouper des commerces. L’aménagement de la place publique en 2004 et la construction de la future Mairie sont en cours.

 

 

 

 

 

 

 

Sources bibliographiques

Le livre le plus connu sur Nesmy est le suivant :

NESMY Au Cours Des Siècles,

par l’Abbé Clément SIREAU, Curé de NESMY (1929 – 1956),

et le même ouvrage a été mis à jour, lors d’une deuxième édition, par Monsieur l’Abbé André BOUCHET (1983).

 

 

 

 

Une Commune unique

Au niveau mondial,

Nesmy est la seule Commune qui porte ce nom

 

 

 

 

Les homonymes

Auteur / Titre / Date / Editeur

Jean Nesmy / L’Ivraie / ? / Librairie OLLENDORFF, Paris, Collection Le Roman des Provinces de France.

Jean Nesmy / Le Roman de la Forêt / 1913 / Bibliothèque PLON

Jean Nesmy & Dom Claude / La vie monastique de Saint Benoît / 1959 / Éditions du Seuil, Collection Les Maîtres Spirituels

René Bazin / La terre qui meurt / 1930 / Hachette

Nesmy est un des personnages centraux de ce magnifique roman.

 

 

 

 

Etymologie

L’origine étymologique de NESMY pourrait provenir :

soit de NESMILIUM ou NEMET : nom latin d’un sanctuaire construit à l’emplacement de l’église actuelle de NESMY ;

Soit de NEMESIS, Déesse de la justice et de la vengeance, qui aurait habité les étangs du Château de NESMY.

 

 

 

Evolution de la population Nesmysienne

 

2 867 habitants en 2017

 

La population Nesmysienne est de près de 2 800 habitants recensés par l’I.N.S.E.E. au 01 janvier 2012.

L’évolution démographique de Nesmy a surtout connu une augmentation depuis 1970 grâce aux nouveaux lotissements en centre bourg : Les Fontenelles, la Gîte, Rue Raphaël Auguin, les Charmes, Saint Joseph, Les Cloucqs, La Garenne, La Vallée Verte, La Paloire I et II, Le Bois Cardineau, La Bergerie, Le Vigneau, Le Champ du Cormier, La Paloire III, IV et V.

Quelques villages ont vu leur population augmenter, notamment Brancaire, L’Yonnière, La Domangère et ses lotissements, Rambourg, La Guitardière, La Coutancinière et Le Chaillot.

L’attraction de la ville très proche, La Roche sur Yon, l’arrivée de l’autoroute A87 via la Contournante Sud de La Roche, et la qualité des services proposés aux nouveaux habitants expliquent sûrement ce développement de Nesmy.

Quelques dates de l’évolution de la population de NESMY :

– Vers l’an 1000 = 120 habitants
– Vers l’an 1600 = 750 habitants
– Vers l’an 1700 = 900 habitants
– Vers l’an 1800 = 550 habitants
– Vers l’an 1900 = 1 400 habitants
– 1968 = 1 290 habitants
– 1982 = 1 790 habitants
– 1990 = 2 014 habitants
– 1999 = 1 976 habitants (Recensement réel, 2 026 doubles comptes)
– 2003 = 2 341 habitants (Recensement complémentaire)
– 2005 = 2 381 habitants (Recensement complémentaire)
– 2007 = 2 366 habitants (Recensement complet en janvier 2007)
– 2009 = 2 365 habitants (Recensement de l’INSEE basé sur 2006).
– 2011 = 2 507 habitants (Recensement de l’INSEE basé sur 2006).
– 2012 = 2 604 habitants (Recensement de l’INSEE basé sur 2006, c’est-à-dire, au premier janvier, selon la nomenclature de l’INSEE avec mise à jour statistique annuelle).

– 2014 = 2 739 habitants (Recensement de l’INSEE, déc. 2013, c’est-à-dire, au premier janvier 2014, selon la nomenclature de l’INSEE avec une mise à jour annuelle par moyennes statistiques = population totale : 2 739 dont population municipale : 2 679).

– 2016 = 2 848 habitants (Recensement de l’INSEE, déc. 2015, c’est-à-dire, au premier janvier 2016, selon la nomenclature de l’INSEE avec une mise à jour annuelle par moyennes statistiques = population totale :  2 848 dont population municipale : 2 786).

2017 = 2 867 habitants (Recensement de l’INSEE, déc. 2016, c’est-à-dire, au premier janvier 2017, selon la nomenclature de l’INSEE avec une mise à jour annuelle par moyennes statistiques = population totale : 2 867 dont population municipale : 2 803).

 

 

 

En fait, en janvier-février 2012, il y a eu un recensement réel à Nesmy par l’I.N.S.E.E. :

– 2012 = 2 734 habitants (par comptage réel donc, lors du Recensement de la population à Nesmy en janvier 2012, avec l’INSEE), bilan provisoire avant information définitive fin 2012.

Et en janvier-février 2017, nouveau recensement réel.

Voir le site du Recensement de l’INSEE pour toute la démographie : toutes les infos sur des statistiques de la commune à chercher sur le site de L’I.N.S.E.E

 

Également, une pyramide des âges sur le site Wikipedia à l’article sur Nesmy.